Divers·Ma vie, Mes Amours, Mes Emmerdes·Quand ça s'enchaine...

Vacances J’oublie tout…. Ou Presque…

Hello,

 

Me voila enfin de retour parmis vous!!!!!! je vous ai abandonné depuis Jeudi 9 aout, et si j’avais su…. je serais restée!

 

Vacances j’oublie tout…. ou Pas, ou Presque….car jamais je n’oublierai ce Vendredi 10 Aout 2012!!!!! ce jour là, on finissait de preparer nos valises tranquillement avec chéri, on receptionnait notre nouveau canapé, puis on a décidé de finalement partir ce jour la direction chez mes parents à 1h de route de là, pour être plus pres de notre destination du week end.. la Nievre… où jamais nous irons.

 

Ce jour là, en partant, on s’est arrêté à la prefecture, faire le changement d’adresse sur la carte grise, puis on est passé déposer le chèque du loyer à l’agence et on  est parti direction chez mes parents, où nous n’arriveront que beaucoup plus tard que l’heure prévu…

 

Car ce jour là, on a eu un accident, celui qu’on aurait pas du avoir si on avait pas changé nos plans à la dernière minute.

10min à pêine surement je ne sais pas, après être reparti de l’agence immo, sagement arrêter sur notre voie pour tourner à gauche… car une moto arrivait en face, celle-ci nous à finalement percuter.

Apres plusieurs ecart sur la route, le dernier s’est terminé dans notre voiture, il a emporté avec lui toute l’aile gauche de la voiture coté conducteur donc. A quelques centimetre près il prenait de face et chéri aurait été touché voire pire peut-etre…. Heureusement pour Nous nous n’avons rien eu, à part moi, mais rien de physique juste moral, enormément choquer par ce qui s’est passé.

« Lui », il s’est bousillé le pied ou la cheville, il a trouvé le moyen de nous engueuler enfin d’engueuler chéri pour ce qui venait de se passer. Pendant que chéri appelait les pompier, lui appelait sa femme.

Des gens se sont arrêtés pour nous aider, MOI je n’ai pas de grand souvenir à part cette moto qui vient sur nous, ce qui s’est passé apres reste tres flou pour moi, chéri m’a raconté (d’ou le fait que je sache qu’il s’est fait engueulé toussa toussa). La seule chose que moi je me rappel à part l’avant choc et le moment du choc, c’est ces pompiers qui me disent de pas rester la, devant « la victime » et ils m’ont mise dans le camion.

J’étais en état de choc… je pleurais, je tremblais, on venait de perdre notre voiture, nos vacances était foutus mais on étaient en vie, on était pas blesser c’était le principal.

Ma maman est venu sur place nous recuperer, on nous a preté une voiture pour 4 jours, j’apprehendais cette monté dans cette voiture, je suis resté crispé à la portière et figé dans mon siege, le regard vide et  concentré droit devant moi, pendant tous le trajet qui nous a mené jusqu’à chez mes parents.

J’ai retenu ma respiration et fermer les yeux quand il a fallu repasser à cet endroit, à l’arrivée mes doigts étaient engourdis crispé, j’arrivais pas à les depliés.

J’ai pas dormi de la nuit, j’ai pleuré pleuré à chaque fois que je fermais les yeux, je revoyais cette scene, je revoyais cette moto nous arriver dessus, sans nous eviter, sans freiner.

Le samedi, chéri est retourné La-bas, recuperer des trucs dans la voiture qu’on avait oublié, puis faire sa deposition aux gendarmes, il est resté 2h la bas… Il a porté plainte…

Moi j’ai pas été convoqué, le jour de l’accident aucun des gendarmes n’est venu me voir pour savoir ce qui s’était passer, ils ont pas demandé à ce que je vienne avec chéri le lendemain, j’ai pas compris.

Je me suis demander sans cesse mais pourquoi, ils veulent pas m’entendre, pourquoi je dois pas dire ce que j’ai vu? finalement en rentrant chéri m’a dit que j’étais convoqué le dimanche apres midi.

J’étais toujours pas remise, le matin ma maman et chéri ont voulu aller se pomener sur les vide grenier, je me suis dis que ca me changerait les idées, mais le voyage en voiture était encore un sacré calvaire pour moi. J’avais mal au dos, une douleur à la cuisse droite, le contre coup de la peur surement, mes doigts crispés encore et toujours.

L’aprem, il a fallut y aller, chéri m’a rassuré tout le long du chemin, quand il a fallut passer « cet endroit » l’endroit de l’accident, j’ai craqué, une fois passé, craquage de soulagement d’etre passer sans rien, de revivre ce moment, de revoir une fois de plus cet image qui me hante.

J’ai craqué face au gendarme lorsqu’il m’a demandé d’entré de jeu si ca allait mieux….il a tenté de me rassurer, m’a dit de relativiser, qu’on avait rien, que c’était pas de notre faute, que fallait se poser les bonnes questions pour arriver à avancer tel que « est ce qu’on aurait pu l’eviter? » Non forcement on aurait pas pu, on etait arrêté, ou alors il aurait fallu passedr 5min avant ou apres mais comme di le gendarme ça c’est pas encore possible.

Je ne sais pas si il  a voulu me rassurer mais il a fini par me dire, vous n’etes pas responsable, il est pas responsable (en parlant de chéri car j’ai posé la question de savoir si le « il » voulait dire chéri ou « lui »). Mais c’est dur.

 

Alors oui, on a rien, on est pas mort, on est pas blessé, on a juste perdu notre voiture, car elle n’est pas reparable mais je souhaite malgré tout à personne de vivre ça. Un accident n’est jamais anodin, moi ça m’a touché moralement, « lui » il est blessé physiquement mais sans vouloir paraitre mechante ou froide, c’est de sa faute!!!!!

s’est-il endormi? roulait-il trop vite? a t-il perdu le controle? etait-il au telephone? on ne saurait ptet jamais et ca me perturbe.

Je suis resté plus de 5 jours sans dormir, je finissais par prendre des dolipranes pour dormir un peu (oui moi ca me fait dormir) et à force de pleurer j’avais mal au crane.

 

Finalement on est quand meme partis, car le pret de la voiture a été prolongé, j’ai commencé à desserer la main de la portiere sur l’autoroute du moins une partie, car arriver vers Lyon, les cons ne se sont pas fait attendre pour debarquer, le trafic était plus dense… mais ça a été, j’ai géré.

J’ai pu profiter de mes neveux, qui ont enormement changé en 1an et demi que je les avais pas vu, heureusement qu’ils étaient, ils m’ont aidé à oublié un peu.

Mais vendredi, en descendant passer la journée à la mer, mes frayeurs sont revenus, on a failli se faire rentrer dedans, ENCORE,un con, qui sait pas prendre les ronds-point, qui de la file de gauche se rabat à droite… sur nous…. j’ai eu peur, tres peur, j’ai craqué…..

 

Aujkourd’hui en voiture, je suis devenu peureuse, je reste  sur mes gardes, le moindre mouvement de voiture et surtout de moto autour de nous, je surveille, je flippe dés qu’on s’approche trp de la voiture, je flippe à chaque fois qu’il faut qu’on empreinte une voie pour tourner à gauche, à chaque croisement.

 

Je le repete, on a rien eu, juste de gros degat materiel puisqu’on a perdu notre voiture, je sais que certains diront que je pleurniche pour rien, parce que eux ont vecu pire que ça, je le sais, y’a pire, j’ai vu pire en travaillant au tribunal, mais quand ça nous arrivent…. les reactions sont differentes, chacun reagit differement.

Je suis desolé de vous pondre un article de ce genre pour mon retour, mais j’avais besoin de ça, besoin de sortir toussa, de me vider.

Et finalement, je me dis que j’ai du subir un choc pendant le choc, car j’ai perdu un petit coeur qui se trouvait sur mon bracelet, un bracelet en argent auquel je tiens enormement car c’est un cadeau de chéri, je croyais l’avoir perdu dans l’herbe apres l’accident, et finalement chéri l’a retrouvé hier à l’arriere de notre voiture accidenté, comment a t-il atteri la? comment a t-il fait pour se defaire du bracelet? je ne sais pas mais apparement j’ai subi un choc autre que morale pendant cet accident mais encore une fois physiquement je n’ai rien d’apparement en dehors de ces quelques douleurs dorsale et à la cuisse le lendemain de l’accident qui depuis sont partis.

 

aller zou, on tourne la page, ça m’a fait du bien de vous parler, ca me fait du bien de vous retrouver, je vais pouvoir continuer à avancer et m’evader l’esprit, car aujourd’hui on reste dans l’attente, l’attente du remboursement de l’assurance, l’attente de la convocation au tribunal, la fin de toute cette malheureuse histoire.

 
Vacances j’oublie tout… ou PAS…. ou Presque!

Advertisements

10 commentaires sur “Vacances J’oublie tout…. Ou Presque…

  1. Oh la la je pense que je serais dans le même état que toi si ça m’arrivait, on ne s’attend pas à ça, comme tu dis heureusement vous n’avez rien, avec le temps ta peur s’atténuera, courage.
    ps: tu devrais peut être aller voir un médecin pour tes douleurs

    1. non c’est sur on s’y attend pas
      merci 🙂
      ps: mes douleurs ont disparu depuis heureusement ^^ mais si j’avais sur je me serais fais embarqué par les pompiers le jour J, mais bon tellement choqué que je savais pas quoi faire quoi dire dc bon 🙂

  2. Je suis toute retourné par ton article.
    j’espère que ca va un peu mieux
    Moi aussi j’ai vécu un accident il y a quelques années, et j’étais enceinte de ma puce. Mais comme mon fils était avec nous je me suis plus occupé de lui que de moi, j’ai voulu faire bonne figure.
    J’ai été un moment traumatisé. Surtout que c’est un endroit ou l’on passe souvent.
    Mais bon la vie continue comme on dit.
    Bon courage a toi
    bises

    1. ouai la vie continue heureusement j’ai envie de dire mais bon, j’aurais preferé ne pas changer nos plans, ne pas avoir ce putin d’accident qui nous met dans la merde aujourd’hui 😦

      nous aussi on passe de temps en temps à cet endroit, on a pas le choix pour aller chez mes parents…
      en tout cas merci ma belle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s